Broderie Canusina

On donne le nom de “ars Canusina” à un style de décoration né vers 1930 dans la région de Reggio Emilia, en Italie, pour relancer l’artisanat au moyen d’objets traditionnels réalisés en pierre, en bois, en cuir, en métal, en céramique ou en tissu.

C’est la ville de Canossa qui a donné son nom à cet art.

Dans la broderie Canusina , les motifs décoratifs qui ornaient les édifices médiévaux, au temps de la comtesse Mathilde de Canossa (1046-1115) sont repris permettant ainsi une nouvelle évocation de cette époque glorieuse. Ils respectent la géométrie rigoureuse que l’on retrouve toujours dans l’art roman : méandres, ornements celtiques, animaux, feuilles et fleurs dans de nombreuses formes sont brodés dans cette technique particulière.

Les tissus et les couleurs ont une grande importance. Les premiers doivent posséder une trame régulière comme celle du lin, du chanvre ou du coton. Les broderies sur soie sont très appréciées en raison de leur délicate légèreté. Les fils doivent s’accorder avec le type de tissu.

Différents points sont utilisés pour cette broderie ; les motifs les plus importants sont exécutés au point de tige. Le point de sable, ou de grain, est utilisé pour réaliser le fond de la broderie et un point noué est employé sur les contours du motif.

Aujourd’hui, la décoration canusina est devenue célèbre et recherchée, elle a une marque typique. Les ateliers d’artisans sont nombreux dans les petites ruelles du centre de Canossa.

 

La vie est une assez mauvaise étoffe 
dont la broderie fait tout le prix ".

 

Considérations sur l'esprit et les moeurs (édition 1787)